La cure de beauté de la fashionista

LA PRESSE – Pour recevoir le monde entier cette année-là, la capitale de la mode s’était refait une beauté. Les façades ont été nettoyées de siècles de poussière accumulée, les rues piétonnes et les pistes cyclables se sont multipliées, et les restaurants ont cessé de fermer leurs portes à 22 h pour prolonger leurs heures d’activités. Aujourd’hui encore, Milan est sur cet élan.

Scroll to Top